?

Log in

No account? Create an account

Previous Entry | Next Entry

De parte de Federico...

Puygouzon, près d'Albi, 23 heures. Le concert finissait et j'étais revenu sur scène pour un dernier rappel. Nous étions tous debout, sans trop savoir la bonne manière de nous quitter. Du fond du chapiteau, passant devant tout le monde, une femme vient vers moi. J'aperçois ses cheveux blancs sur un manteau beige. Les dernières minutes d'un concert sont toujours un moment suspendu où je me laisse aller à très peu de contrôle, sous le coup d'une rencontre qui s'est faite, d'un orgasme sentimental qui étourdit. Difficile de prêter trop d'attention à ce que je prends d'abord pour une demande de signature sur bout de papier, de billet d'entrée ou de disque. Mais au bout de quelques minutes d'allers et retours, de saluts, de révérences sur toute la largeur de la scène, mon oeil est attiré par une enveloppe marron. En remontant vers le visage qui me la tend, je reconnais celle qui a été d'une importance capitale dans ma vie, sans l'avoir jamais su. Surgissant de mon passé d'initiation aux choses de l'Espagne, le regard toujours aussi vif et pénétrant, bien que légèrement voilé par le doute d'être reconnue, Simone Saillard, professeur d'Université à Lyon qui m'avait tant ébloui par sa manière limpide et brillante d'ouvrir son auditoire aux paysages secrets de l'élaboration artistique. Un peu sonné, je m'approche d'elle, je me penche, je m'agenouille pour baiser sa main. Elle me remet l'enveloppe en disant : "C'est votre mémoire !"  autrement dit, les prémisses d'une thèse sur la poésie de flamenco que j'avais écrite comme antidote à la pauvreté intellectuelle du monde soi-disant artistique dans lequel je commençais à évoluer. Moi, dans le brouhaha émotionnel de cette fin de concert, j'ai entendu le mot "mémoire" à la lettre car c'était plutôt de la mienne qu'il s'agissait.

Sur la première page d'un livre qu'elle m'avait glissé dans l'enveloppe, une carte de visite et, surtout, cette étonnante dédicace : "De la parte de Federico, agradeciéndole su interpretación de Poeta en Nueva York". 

Comments

( 6 commentaires — Envoyez un commentaire )
frederique34
06 avr 2010 09:55 (UTC)
Instants volés
J'ai été témoin de cette scène. Cette petite dame a attendu devant moi,te tendant cette enveloppe à chaque fois que tu regardais vers elle. Nous étions tous debout et c'est vrai qu'à cet instant personne ne voulait te laisser partir. Tu t'es alors agenouillé vers elle, tu as pris l'enveloppe dans ta main, elle t'a glissé un mot à l'oreille et tu as lancer un grand "Oh!".Je t'ai vu alors très très ému par cette rencontre que j'ai pris pour des retrouvailles.Je me suis surprise à applaudir en sourdine jusqu'à m'arrêter tout à fait comme pour vous laisser savourer ce moment en paix, geste ridicule vu le vacarme ambiant! Le dilemme de "revenir" avec nous ou celui de prolonger ta discussion c'est lu sur ton visage.Puis tu l'as laissé partir en la suivant avec un regard un peu hagard et un peu plus brillant. Tu as repris ta guitare et la suite de ton récital est encore monté d'un cran dans l'émotion.
Ton hommage à Mercedes Sosa par une courte interprétation de "Mon Amour" m'a fait venir les larmes.Tu nous as alors délicatement, et avec toute la gentillesse et l'intelligence qui t'appartiennent, convié à nous séparer avec un "Petit Garçon" qui n'avait pas trop envie d'aller se coucher!
Merci pour toutes ces émotions. Merci pour ton indulgence envers les chœurs et les percussionnistes d'un soir!
Merci pour tes écrits papiers ou virtuels même si en lissant "Les chants du monde" j'ai donné mon opinion à voix haute mais personne ne m'a répondu!
A quand un film?
Amitiés Sincères
larmealoeil
07 avr 2010 11:46 (UTC)
orgasme sentimental
métaphore osée mais exacte, je dirais même plus: orgasme sensationnel
et dire qu'à chaque concert vous provoquez ce chambardement des sens, quelle santé! partout où vous passez vous déclenchez des séismes c'est une drôle de vie que vous menez. générosité du coeur épatant je suis à la recherche des mots qui pourrait définir ce bonheur collectif qui électrise la foule en délire avec l'artiste en nage. MERCI
fabianrouen
07 avr 2010 20:10 (UTC)
Mercedes Sosa
Bravo Nilda,merci pour cette histoire,et pour tes mots sur Mercedes Sosa
et pour ton art incomparable! et celle de la querida Negra Sosa! como la llamabamos en Argentina.


bravo Encore et encore

fabian,Rouen
onexist
07 avr 2010 20:39 (UTC)
magie
j'ai retrouvé mon premier amour lors d'un concert.
Après le spectacle il a attendu que le public soit entièrement sortie pour s'approcher timidement de moi et se présenter.
C'était comme un boomerang pris en pleine figure.
Extraordinaire.
J'ai revue sa bouille de petit garçon qui n'avait pas changé.
larmealoeil
11 avr 2010 08:10 (UTC)
1898 à 1936
seulement un mois après le coup d'état des généraux qui a déclenché une guerre civile sans pitié, le poète trouve la mort, il n'a que 40 ans. carrément il se jette dans la gueule du loup en se rendant dans le sud dans la partie du pays aux mains des pires conservateurs. il est assassiné par des rebelles seulement un mois après le début... le destin de ce poète m'intrigue.
depuis que j'ai entendu votre interprétation de Poeta en Nueva York, j'ai été éblouie: par la brutalité des images, par la force prémonitoire de la poésie, par votre admiration sans bornes et votre belle sincérité pour un poète magnifiant votre langue maternelle.
cedric01
12 avr 2010 17:21 (UTC)
Bol d'air
J'ai eu la chance d'assister à ce concert au premier rang et j'ai vécu des moments fantastiques. Je ne suis pas un fan de la première heure; j'ai plutôt survolé la carrière de Nilda jusqu'au dernier album que j'ai acheté. Je fonctionne comme ça avec certains artistes qui s'installent petit à petit dans mes oreilles avant d’être touché et fidèle ensuite.
Bref ce fut une de mes plus belles expériences de concert. Seul avec une guitare sous un chapiteau glacé … avec un public debout et conquis après deux heures de bonheur.
Bravo et c'est sûr à bientôt.
Cédric
( 6 commentaires — Envoyez un commentaire )

Profile

nildafernandez
nildafernandez

Latest Month

janvier 2012
S M T W T F S
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
Actionné par LiveJournal.com