?

Log in

No account? Create an account

Previous Entry | Next Entry

Tel un amour brisé

J’ai retrouvé, à Lyon, le goût d’y être. En venant pour deux concerts dans un village mitoyen où j’avais donné jadis des cours de guitare, en empruntant la ligne A du métro entre Perrache et Charpennes, j’ai été pris d’un sentiment mêlé de perte et de bien-être. Ma vie, tourbillonnante depuis tant d’années, est rattrapée ici par l’émotion de jours heureux révolus et je me suis mis à envier celui qui, épargné par toute frénésie de découverte, rassasié, désaltéré, ne s’aventure pas plus loin que les frontières de son propre horizon.

Les lieux où nous avons été nous échappent. Tels des amours brisées que nous n’imaginions pas nous survivre, ils nous oublient impitoyablement. Et lorsque nous les fréquentons encore, il nous faut faire l’effort de la connivence perdue. Ces trottoirs qui étaient nôtres, ces escaliers qui nous chauffaient les mollets, ces édifices familiers que nous ne voyions même plus, prennent leur revanche et nous dédaignent de les avoir quittés.

A Lyon, la Saône et le Rhône, avec leurs accents circonflexes, leur confluence, leurs quais si dissemblables, dessinent une ville presqu’île. Les collines de Fourvière et la Croix-Rousse, l’une catholique et sombre, l’autre ouvrière et impie, veillent sur le destin du ciel et le de la soie.

Comments

( 3 commentaires — Envoyez un commentaire )
innucbeau
28 mar 2010 12:48 (UTC)
Rien n'est jamais perdu...
Quel bel hommage à notre ville et quels sentiments bien exprimés.

Il y a des lieux que l'on aime,pour différentes raisons, souvent emplis de souvenirs. La meilleure façon de s'en apercevoir, c'est de les quitter et d'y revenir...plus tard: que d'émotions entremêlées, oui c'est sûr!

je ne suis pas sûre,toutefois, que ce soit les lieux qui nous échappent : C'est l'histoire qui avance... on en a loupé un bout.
mais rien n'est jamais perdu. Si l'on regarde bien on peut très vite être rattrapé.

La ville est toujours là, elle a subi quelques changements...comme nous :o), mais rien,à part nous même, ne nous empêche jamais d'y revenir, ni dans le temps,ni dans la durée.

Et je connais une foule de Lyonnais, prêt à vous accueillir les bras ouverts dans cette ville qui est la votre.

Bon dimanche


larmealoeil
30 mar 2010 08:21 (UTC)
amour cristallin
la mémoire enfouie ressurgit à l'occasion, lorsque nos pas reviennent sur des pavés foulés dans l'enfance. elle ne s'y reconnait qu'à moitié on est un peu largué on s'y reconnait et on s'y sent étranger aussi. l'amour qui s'est cassé, il se met en boule comme le hérisson, il durcit, il embellit, il se purifie, il se cristallise. il nous forge nous sculpte non? mon amour je t'ai quitté, mon amour tu coule à jamais dans mes veines. mais la confrontation avec le présent, le concret de ce qui est et non plus ce qui flotte dans le souvenir, ça vous fait quoi? le rêve nous préserve de la flétrissure des sentiments. ou alors fabriquons de nouveaux souvenirs urgemment.
sarah_ibiza
20 sep 2010 03:36 (UTC)
Quand tu aimes il faut partir
Quand tu aimes il faut partir
Quitte ta femme quitte ton enfant
Quitte ton ami quitte ton amie
Quitte ton amante quitte ton amant
Quand tu aimes il faut partir

Le monde est plein de nègres et de négresses
Des femmes des hommes des hommes des femmes
Regarde les beaux magasins
Ce fiacre cet homme cette femme ce fiacre
Et toutes les belles marchandises

II y a l'air il y a le vent
Les montagnes l'eau le ciel la terre
Les enfants les animaux
Les plantes et le charbon de terre

Apprends à vendre à acheter à revendre
Donne prends donne prends

Quand tu aimes il faut savoir
Chanter courir manger boire
Siffler
Et apprendre à travailler

Quand tu aimes il faut partir
Ne larmoie pas en souriant
Ne te niche pas entre deux seins
Respire marche pars va-t'en

Je prends mon bain et je regarde
Je vois la bouche que je connais
La main la jambe l'œil
Je prends mon bain et je regarde

Le monde entier est toujours là
La vie pleine de choses surprenantes
Je sors de la pharmacie
Je descends juste de la bascule
Je pèse mes 80 kilos
Je t'aime

Blaise Cendrars
( 3 commentaires — Envoyez un commentaire )

Profile

nildafernandez
nildafernandez

Latest Month

janvier 2012
S M T W T F S
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
Actionné par LiveJournal.com