?

Log in

No account? Create an account

Previous Entry | Next Entry

Ah, les cochons !

De toute façon, moi je ne me laisserai pas vacciner. Il y a trop de trucs pas clairs derrière tout ça. D’abord on accuse les cochons mexicains. Limite. Après avoir montré du doigt les oiseaux, on s’en prend maintenant à ces pauvres fournisseurs de quelques bonnes choses qu’on aime bien à condition de n’être pas affilié à des religions qui sont contre. Il paraît que « tout est bon dans le cochon ». Aujourd’hui, il faudrait ajouter à son palmarès : même la production du virus capable de nous exterminer. Le porc, derrière son petit œil coquin, sa peau toute rose et sa queue en tire-bouchon, serait donc un serial-killer. Moi, tout de suite, par réflexe et par reconnaissance, j’ai eu pitié de lui. J’aime trop le serrano, la sobrasada et le boudin noir pour ne pas avoir eu peur qu’on commence à abattre comme des vulgaires vaches folles des millions de Patanegra dans les collines d’Extremadura. Je n’ai donc pas attendu de recevoir, sur ma messagerie, des alertes qui propagent encore plus vite qu’une pandémie les éléments d’une grosse arnaque pour la flairer aussi. On commence à les connaître, les mécanismes : un qui  crie « au loup ! » et plein d’autres qui se précipitent pour hurler « à la meute ! » Par bêtise, au cas où, pour pas qu’on les accuse de, pour se donner de l’importance, pour vendre du papier et de l’image, parce qu’on ne sait jamais… le grégarisme habituel. L’humain est une espèce d’idiot incorrigible qui se cherche des amis au poids sur Facebook mais qui a toujours besoin d’un ennemi pour exister. Le patriotisme des carnages en est la plus grande preuve.

Moi, quand la rumeur a démarré, quand on a commencé, non pas à tomber mais à sortir les masques, je me suis souvenu que le président d’une république ouest-européenne venait de signer, au Mexique (tiens, tiens…) un contrat pour un laboratoire français, dont fait partie son propre frère, pour collaborer à la recherche sur… la grippe !

Depuis, on a vu comment d’une rumeur maligne on diagnostique un cancer, comment d’une alerte à la bombe, on prédit Hiroshima, et à qui peuvent profiter l’hécatombe annoncée et ses millions de vaccins en overdose. On s’attend à quelques dégâts collatéraux et des morts sur ordonnance mais il se trouvera toujours un expert télévisé pour expliquer que c’était le prix à payer pour nous éviter le pire.

Comments

( 1 commentaire — Envoyez un commentaire )
marie_heleneb
04 oct 2009 20:58 (UTC)
Je suis assez d'accord
Je ne savais pas pour l'histoire du labo français et la recherche contre la grippe au Mexique. Je ne sais pas pourquoi mais ça ne me surprend pas du tout.

En général, j'imagine même pire, c'est à dire que pendant qu'on occupe les gens avec cette histoire, ils ne pensent pas à regarder ailleurs où il se passe des choses vraiment plus graves. C'est mon côté optimiste...
( 1 commentaire — Envoyez un commentaire )

Profile

nildafernandez
nildafernandez

Latest Month

janvier 2012
S M T W T F S
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
Actionné par LiveJournal.com