?

Log in

No account? Create an account

Previous Entry | Next Entry

Parler pour ceux qui n'ont pas de voix

Un matin, en buvant mon café dans le petit bistro ou j'ai "mes habitudes", je tombe sur un petit article du Parisien : "Michel Polnareff attend un enfant qu'il appellera Volodia". Moi, tout de suite, ça me touche car des « Volodia », j'en ai connu pas mal pendant mes années russes. Je suis content pour mon collègue, même si je ne suis pas sûr que tant d’exhibition serve la cause des enfants qui ne demandent jamais rien. Seulement voilà : quelques semaines plus tard, toujours dans le même bistro, la suite m'informe que Volodia est bien né mais qu’il doit changer de prénom, tandis que sa mère s’est enfuie avec lui parce que l’heureux papa, catastrophé et furieux, vient d'apprendre, grâce à l'ADN, que son fils n’est pas le sien.

Bien sûr, c’est un coup dur qu'il ne faut souhaiter à personne mais si c’était arrivé à quelqu’un du quartier, on n’en saurait rien. Les gens savent sauver la pudeur de ce qui leur arrive. Et puis, si par hasard ça filtrait, les commentaires au comptoir de mon bar favori en feraient une pièce de boulevard, pas plus, car l’arrivée au monde d’un petit humain ne peut jamais être un drame et si les arbres généalogiques sont tellement douteux du côté des hommes, c’est bien à cause de ces « bifurcations » toujours possibles.

En y repensant, je suis allé sur la page Facebook de ce chanteur que j’apprécie, dont j’ai repris une chanson (La maison vide) et là, je suis tombé des nues : à côté de ce que j’ai lu, les commentaires de mon comptoir favori sont des traités philosophiques !

Tout d’abord, l’introduction de mon collègue-amiral qui accompagne la naissance d’un enfant  par les mots « tristesse », « déception », « drame ». Ensuite, les messages de condoléances de ceux qui n’ont pas honte d’en rester au rôle infantile de « moussaillons » et qui compatissent, plaignent, soutiennent, approuvent un adulte vacciné, SANS UN MOT pour ce petit être qu’on jette en pâture comme l’objet du péché et qui, par cette exposition médiatique délirante, en sera toute sa vie stigmatisé.

J’étais scandalisé. Je suis intervenu dans la discussion pour dire ce que je pensais de ce nombrilisme et de ses appuis qui oublient tout simplement le devoir d’amour et d’accueil envers tous ceux qui arrivent dans notre pauvre monde. Mal m’en a pris ! Les fanatiques se sont jetés sur moi, ont insulté ma carrière d’artiste, ont pris la défense de l’indéfendable prouvant, au final, que leur indifférence au sort d'un enfant n’est que le fruit de leur méchanceté.

Je n’ai rien contre Michel Polnareff que je considère comme un homme perdu, mais cette affaire et les réactions qu’elle suscite sont la preuve qu’on a encore du chemin à parcourir vers la reconnaissance des droits de ceux qui n’ont pas la parole et la conscience des devoirs qui en découlent pour nous qui l’avons.

Comments

( 25 commentaires — Envoyez un commentaire )
rosenilda
03 mar 2011 20:14 (UTC)
Bonsoir cher Nilda,
Oui, grande est notre responsabilité, à Nous,
qui avons la possibilité de penser, de parler, d'écrire, d'échanger,
de nous exprimer ;
tout le monde n'a pas, encore, ces droits...et certains versent
leur sang pour pouvoir accéder à tout cela ...

Bonne analyse ! Je suis tout à fait d'accord, avec ce que vous avez
écrit !

Au plaisir de vous lire ! L'actualité est riche...
Chaleureusement, Claudine.
zelia_s
05 mar 2011 16:17 (UTC)
Bonjour Nilda,
Les gens ne savent pas toujours sauver la pudeur de ce qui leur arrive hélas; une pause café entre collègues suffit à le démontrer; dans notre société l'intimité n'a pas bonne presse. Lorsque vos collègues exposent et médiatisent leur vie privée, peut-être pour avoir le sentiment d'exister, ils nous offrent un spectacle affligeant et à l'instar de Michel Polnareff, dont j'apprécie les chansons, ils semblent à la dérive. Mais il faut bien reconnaître qu'il doit y avoir un "public" pour cela, des fans dit-on; je n'aime pas ce mot car pour moi il renvoie à la bêtise qui sous-tend l'idôlaterie et aux manoeuvres douteuses auxquelles s'abaissent certains artistes. Dans cette relation à leur idole certains perdent toute conscience, et jugement; on ne critique pas à l'Idole quoiqu'elle fasse, vous en avez fait les frais. L'agressivité que vous avez subie est, j'imagine, à la mesure de la frustration de n'être finalement qu'un "moussaillon". Aujourd'hui, nul ne s'étonne de voir exposés, livrés à la foule des enfants qui n'on rien demandé, n'ont pas les moyens de refuser et sont réduits au statut d'objet de promotion. Tout au plus certains ironisent sur le sujet, mais guère de compassion pour l'enfant soumis aux affres de l'égocentrisme des adultes.
Le petit Volodia,(qui a déjà perdu son prénom si je vous ai compris) n'aura pas le temps de se demander comment on fait les enfants qu'il saura déjà comment on les défait, comment on les blesse...pas le temps de l'illusion, qui sauvera son enfance? Avec tout ce tapage il lui faudra plus qu'une caresse et une berceuse pour s'apaiser et trouver le sommeil.
Parfois le droit à l'enfant prend le pas sur les droits de l'enfant et les devoirs des adultes qu'il implique. En vous lisant je pensais à Brazelton qui, il y a une vingtaine d'années nous invitait à considérer que "le bébé est une personne", évidemment cela exige un peu d'empathie...
rosenilda
05 mar 2011 19:01 (UTC)
Du chemin à parcourir...
Je viens de terminer la lecture de "la ferme des animaux " ...
sacré livre !
et dans les notes de fin du livre, j'ai trouvé cette citation de l'auteur : "Ce que j'ai le plus désiré ces dix dernières années,
c'est de faire de l'écrit politique un art...J'écris parce qu'il y a quelque mensonge que je veux révéler, quelque fait sur lequel je veux attirer l'attention... Mais je ne veux pas écrire un livre ou ne serait-ce qu'un article, si ce n'est pas aussi l'occasion d'une expérience esthétique . " George Orwell
L'art et la politique ... en voilà un thème pour un artiste !

Parler pour ceux qui n'ont pas la parole, ou transmettre leurs messages, réagir, s'indigner... merci Monsieur Hessel ! et merci Nilda
de continuer de vous indigner, vous aussi !
Indignons-Nous !
oui, c'est un devoir !
Parler pour ceux
rosenilda
05 mar 2011 19:27 (UTC)
Parler, chanter pour ceux qui n'ont pas la parole...ou dénoncer ou rendre hommage !
Une chanson de Jean Ferrat : " Je ne chante pas pour passer le temps "
ou " chanter " ...à écouter ou ré-écouter !

A quand une reprise par Vous d'une chanson de Jean Ferrat ... plusieurs
vous iraient comme un gant ...?" Fedérico Garcia Lorca", entre autre !
ou " les cerisiers " ou "Maria" ou tant d'autres ?...
voilà quelqu'un qui a su faire vivre : art, poésie, musique et politique... hommage, anniversaire, puisqu'il est parti, il y a presque un an !


lollypop83
07 mar 2011 09:06 (UTC)
boomerang
C'est amusant de constater que le fanatisme aveugle et servile des admirateurs de Polnareff se reproduit ici, mais dans une bien moindre mesure, évidemment.
Si les moussaillons de l'Amiral se lamentent en choeur sur son sort sans aucune compassion pour ce pauvre môme déjà marqué au fer rouge (et là, moi aussi, je suis entièrement d'accord avec vous), les vôtres approuvent toujours vos propos sur ce blog. C'est vrai que vos pensées et opinions sont souvent intelligentes, humaines, lucides, tolérantes mais il n'empêche que parfois il m'arrive de ne pas vous approuver, et même d'être en total désaccord avec vous sur certains sujets (j'ai le droit, n'est-ce pas ?). Et je me demande si parmi vos fans, il en existerait qui ne disent pas toujours béni-oui-oui à tous vos dires.
Aïe, je sens que je vais me prendre une volée de bois vert, la même que celle que vous avez reçue sur la page FB de notre admirable Amiral, passé par dessus bord depuis longtemps :-)
melothom
09 mar 2011 15:46 (UTC)
Polnareff
Bonjour,
Quel déballage que ce soit pour la naissance et après .... quelle impudeur, c'est pathétique pour l'avenir de cet enfant qui j'espère sera assez fort pour "éviter" les sacarsmes des autres enfants. A quoi pense-t-il ? Je lui croyais une belle sensibilité, par rapport à ses textes, mais là, j'avoue que je me suis posée de nombreuses questions !!
maria_recio
29 mar 2011 21:29 (UTC)
Tout comme toi j'ai été choquée par ce qui s'est passé ce soir là sur le mur de celui qui a été mon idole. Je n'ai pas supporté de te voir lynché par ces dingues fanatiques alors que ton intervention était justifiée et respectueuse. Moi qui faisais en effet partie de ces "moussaillones" inconditionnelles, j'ai quitté ce soir là pleine de honte cette horde de sauvages pour retrouver un peu de sérénité dans ta musique.
Pour l'enfant, je suis comme toi très peinée. Nous avons nous mêmes (mon ami Jean-Luc et moi) été jetés en pâture et lynchés parce qu'avant sa naissance Jean-Luc avait osé dire qu'il ne fallait pas mettre son enfant sur l'autel du sacrifice comme il le faisait. Ainsi que je te l'ai raconté à ce moment là, il sont même allés chercher sur mon blog des photos de ma fille Eva, handicapée pour s'en moquer. Cela montre bien leur hargne et leur méchanceté.
Mais j'ai tourné la page, même si j'en garde un goût amer et surtout une grande tristesse pour ce pauvre petit être d'abord adulé par tous et ensuite rejeté. A ce jour, ils sont tous à flatter leur grand amiral, pas un pour avoir une pensée ou pour demander des nouvelles de ce bébé qu'ils ont virtuellement embrassé pendant 2 mois !
Espérons que sa maman lui donne tout l'amour dont il aura besoin pour grandir et pour surmonter ce traumatisme de naissance.
Merci Nilda d'être ce que tu es, cela fait du bien !
rosenilda
01 avr 2011 19:48 (UTC)
voix d'enfant ...
Jolie petite voix d'enfant à la fin de la chanson
"Ma petite vie "... voix et guitare, du bonheur comptant !
Cela vous va si bien !
zelia_s
06 avr 2011 20:37 (UTC)
Il y a quelques années quelqu'un m'a fait écouter une chanson, disant qu'elle lui faisait penser à notre histoire. Le talent d'un artiste, quelques mots, quelques notes, un merveilleux mystère, et l'on se plaît à penser qu'une chanson est "la nôtre"; cette histoire sentimentale qui avait débuté comme une ballade romantique s'est achevée sur une tonalité plus ...rock'n roll. Aujourd'hui lorsque j'entends la variation rock de "nos fiançailles", je ne peux m'empêcher de sourire, amusée, qu'au gré de vos envie créatrices, cette chanson qui semblait résumer quelques pages de "ma petite vie", prenne l'air d'en suivre le rythme.
Merci Nilda, cette version me va bien...
sabelle2203
09 avr 2011 21:52 (UTC)
Nos fiançailles version Rock ...
Où avez-vous entendu cette variation rock de "Nos fiançailles" ... en concert ?
zelia_s
10 avr 2011 09:36 (UTC)
Re: Nos fiançailles version Rock ...
Bonjour Sabelle,

Oui, je l'ai entendue en concert un certain 16 janvier...
Si vous voulez écouter, quelques extraits sont pubiés sur le site "nildafernandez.com", si vous souhaitez l'image en plus quelques morceaux choisis du concert à l'Elysée Montmartre, sont postés sur Dailymotion. Vous pourrez retrouver sur ce même site la version rock de "nos fiançailles" interprétée par Nilda au Réservoir.
Bonne journée.
sabelle2203
10 avr 2011 22:02 (UTC)
Re: Nos fiançailles version Rock ...
Merci pour ces précisions Zelia.
qutohive
09 avr 2011 07:53 (UTC)
Couldnt agree more with that, very attractive article

rosenilda
25 avr 2011 08:21 (UTC)
Bon week-end !
Bon week-end pascal ,
à tous et à chacun !
au son du Castelar 704 ... un bijou !
rosenilda
30 avr 2011 13:10 (UTC)
Belle fête du premier mai !
rosenilda
05 juin 2011 12:43 (UTC)
Anne de Bretagne
Quel dommage ... aucune date de ce spectacle en vue !
J'aurais bien aimé le voir ! Bon, j'ai le CD, le DVD,
mais le voir "pour de vrai" , comme disent les enfants
aurait été agréable...
zelia_s
16 aoû 2011 11:06 (UTC)
Une pensée pour vous, un souvenir de lui...
Allain Leprest s'en est allé. Peu de mots sonnent juste, le silence s'accorde mieux à l'absence lorsque l'on n'attend plus. Celui qui s'en va laisse à ceux qui l'on aimé le bonheur de l'avoir connu, et les souvenirs. Le mien, c'était un soir de janvier, je vous attendais après le concert, il est arrivé, entouré de quelques amis, la silhouette frêle, la démarche incertaine, il semblait funambule...Vous avez signé quelques autographes et de sa voix singulière il vous a interpellé:"...l'ami du pays!", je me suis éclipsée.

amicalement
rosenilda
26 aoû 2011 21:40 (UTC)
Re: Une pensée pour vous, un souvenir de lui...
..."Donne moi de mes nouvelles "
à écouter sur Music Me ou voir sur Daily motion
2 versions de "Donne moi de mes nouvelles"...l'une par Allain Leprest ...salut l'artiste ! *et l'autre par ...Nilda ! Merci
pour cette belle interprétation, Nilda !

Et si vous mettiez votre site à jour, ce serait agréable d'avoir accés à la liste de vos concerts ! ce sont des rendez-vous entre nous et vous !

Merci Zélia pour ce joli souvenir partagé !
irenefernandez
26 aoû 2011 00:57 (UTC)
JE T’AIME
rosenilda
04 sep 2011 17:55 (UTC)
Parler ou chanter pour ceux qui n'ont pas de voix ou ceux qui vous aiment...
Concert repéré ...
en Drôme provençale... à Dieulefit,
le jeudi 8 septembre prochain !
dans le cadre du FESTIVAL DE LA VOIX...
C'est tout bientôt !
rosenilda
10 sep 2011 18:33 (UTC)
CONCERT DE DIEULEFIT
Concert trop court à mon gôut ! Qu'est-ce que ça passe vite deux heures avec Vous, en concert , en solo... Vous, votre voix et votre guitare, avec des mots chantés par Vous, de Lorca, ou bien Innu Nikamu, en choeur ... que du Bonheur ! et puis quelques titres de votre dernier disque et puis cadeau , un invité à l'accordéon, et Vous nous emportez à Madrid... on aurait souhaité, seulement, y rester plus ! Vous , avec votre voix qui nous ravit , qui nous charme et votre guitare, guitare tendresse, guitare énergie qui s'enflamme parfois ... oui, un grand moment de bonheur et de plaisir !
Revenez nous vite , Nilda dans ntre belle Drôme !
Oui, c'est bien cela que j'adore !
rosenilda
11 sep 2011 11:25 (UTC)
Un oubli à réparer
A l'accordéon, il y a eu ... Daniel MILLE !
Un duo de Daniel ! qui nous a chaviré ! Bravo, encore et merci pour ce cadeau surprise !
rosenilda
25 oct 2011 06:56 (UTC)
Aujourd'hui, 25 octobre...
Bel anniversaire à vous, cher Nilda,
que cette nouvelle année, qui commence pour vous, soit la messagère de l'inspiration, de la création et l'aboutissement d'un chef d'oeuvre puisque vous souhaitez vous surpasser, échapper à la routine et laisser une trace !
Oui, bel anniversaire à Vous ! dans l'harmonie trouvée , entre passé, présent et futur , et que l'année nouvelle vous apporte mille et une joies !
zelia_s
25 oct 2011 20:10 (UTC)
Bon anniversaire Nilda,
Je vous souhaite une belle et longue vie, soyez heureux...
larmealoeil
28 oct 2011 11:18 (UTC)
très cher Nilda joyeux anniversaire de la part d'une fada de vous
( 25 commentaires — Envoyez un commentaire )